Difficile de rebondir après avoir vécu une échauffourée. Mais il ne faut pas le prendre trop à cœur, dis-toi qu’il y avait une forte probabilité pour que tu essuies au moins un échec pendant ta recherche. Tout vient à point à qui sait attendre.

“Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs.”

Marcel Proust

Je le reconnais, ce n’est jamais agréable d’y faire face mais il est primordial de voir le bon côté des choses et de surmonter cet échec pour mieux avancer.

1. Reste optimiste

Les événements négatifs ont tendance à davantage nous marquer qu’un événement neutre ou positif. En effet, la tentation de réfléchir à comment aurait dû se passer l’entretien ? Pourquoi je n’ai pas eu une réponse positive ? Qu’est-ce qui a joué en ma défaveur ? Tout ça peut prendre des proportions démesurées.

Néanmoins, après la frustration initiale, il est important de se reprendre en main. Ce n’est pas cette frustration qui te permettra d’avancer, crois-moi. Positive ! Tu as déjà atteint l’étape de l’entretien, c’est-à-dire, que tu as fourni jusque-là une prestation qui a su convaincre le recruteur de te proposer un entretien. De nombreuses personnes n’ont sûrement pas atteint cette étape (Ne fais pas une croix sur cette entreprise. Peut-être que l’envie te prendra de te présenter à un autre poste dans cette même entreprise. Auquel cas, pense à préciser que tu as déjà été en contact avec untel. Seulement, si tu estimes que dans ton entretien s’est bien déroulé).

2. N’en fais pas une affaire personnelle

Le recruteur ne t’a pas rejeté, il a tout simplement choisi un autre profil. Généralement, les recruteurs choisissent le candidat qui leur semble le mieux adapté au poste.

Rassure-toi, le recruteur ne t’a pas intentionnellement rejeté, alors peut-être qu’il serait utile de demander un feedback constructif (les raisons de son choix).

Ils ne te fourniront peut-être pas tous une explication, mais une simple relance (par courriel ou téléphonique) ne coûte rien. N’hésite pas à les solliciter pour faire taire les doutes qui te tracassent (si ces doutes étaient liés à des lacunes, pense à faire une formation/suivre un séminaire pour les combler).

Voici une trame pour demander un feedback positif :

Objet : demande de retour candidature  

Bonjour XXX, 

Je vous remercie pour votre retour suite à notre entretien du XXX et à l’attention que vous avez porté à ma candidature. 
Je comprends que mon profil ne correspond pas à vos besoins actuels. Je reste très intéressé par votre entreprise et je suis à votre disposition si de nouveaux postes venaient à se libérer. 
Afin de pouvoir m’améliorer, pourriez-vous m’indiquer les points qui vous ont amené à prendre cette décision ?
Ces pistes de réflexion pourraient m’aider à mieux orienter ma recherche d’emploi/alternance/stage et de corriger les éventuelles lacunes de ma candidature.

Cordialement, 

3. En ressortir grandi

Il ne te sera pas possible d’être au point sur tous les domaines, il faut savoir accepter ses faiblesses et focaliser son énergie sur les atouts et compétences qui font que ta candidature se démarquera des autres. Cela t’apportera l’énergie et l’élan dont tu as besoin pour trouver l’emploi qui te convient.

Il est important de rester positif après un échec. Change-toi les idées en faisant quelque chose qui te plaît. Sors voir tes amis, nourris tes passions qui te feront s’épanouir en dehors de ton travail.

Même s’il peut être tentant de mettre tes recherches entre parenthèses le temps d’avoir une réponse, résiste. Il est important que tu continues tes efforts jusqu’à ce que tu obtiennes un poste. Reste en relation avec ton réseau professionnel. Cette approche contribue à renforcer ta confiance et t’évite de miser sur des postes difficiles à obtenir ou priser.

Gérer un échec n’est jamais facile, mais c’est une occasion précieuse d’en découvrir davantage sur soi-même et d’améliorer ses techniques de recherche d’emploi. Avec persévérance et une attitude positive, tu pourras trouver le poste de tes rêves dans un futur proche.